Spitzberg : Focus sur l'éclipse totale de soleil du 20 mars 2015

Publié le 16 Décembre 2014

Eclipse totale de soleil aux Iles Féroé et au Svalbard, partielle à Paris, le vendredi 20 mars 2015

 

2015 est une année astronomiquement riche pour la France, puisque deux éclipses y seront visibles : l’une, solaire, sera partielle à 81% sur Paris, le 20 mars, et l’autre, lunaire, sera totale le 28 septembre, pendant plus d’une heure et dix minutes.

L’éclipse solaire du vendredi 20 mars, jour de printemps, sera la plus importante pour la France depuis le début du troisième millénaire, et il faudra attendre plus de 11 ans, un soir d’étoiles filantes du 12 août 2026, pour qu’une éclipse solaire totale la frôle en traversant l’Espagne.

EclipseTotale2015.jpg

     Trajectoire de l'éclipse Totale du vendredi 20 mars 2015 (bande de totalité sur les iles Féroé et le Svalbard, et bande de visibilité partielle sur l'Europe  jusqu'à l'Afrique du Nord et l'Oural)

 

Cette éclipse totale sera cependant visible par un très faible nombre de personnes, puisqu’elle ne sera observable que par les 50.000 habitants des Iles Féroé, et les 2.500 habitants et 3.000 ours blancs du Spitzberg et du Nordaustland.
Des milliers d’observateurs du monde entier devraient cependant affluer vers ces deux régions, s’ils ne sont pas découragés par les conditions météorologiques médiocres prévues pour cette période.

 Statistiquement, l’archipel du Svalbard devrait être un peu plus favorable, mais il faudra être capable d’affronter une température moyenne de -15°C, ambiance qui pourra également affecter les performances des matériels électroniques. Et la présence d’ours polaires devrait induire une tension diffuse, même si aucune attaque contre l’homme n’a eu lieu depuis août 2011.

Svalbard-modified3.jpg

     Détail de la trajectoire et de l'ombre de l'éclipse sur le Svalbard à 10h12mn30s.

 

Mais voici comment cette journée d’éclipse devrait se dérouler.
A 8h22mn30s TU (9h22mn30s heure locale), depuis Paris, le soleil commence à être masqué par la lune, alors qu’il brille à 22° au-dessus de l’horizon.

Puis, à 9h11mn30s TU, l’éclipse totale se lève en plein Atlantique Nord, quelque part au sud du Groenland. En revanche, depuis le Spitzberg, le soleil commence tout juste à être partiellement éclipsé.

Eclipse2015Paris.jpgL’ombre de la lune se dirige ensuite vers le Nord-Est, tout en décélérant, et, à 9h29mn15s TU (10h29mn15s heure locale), alors qu’elle est passée à une vitesse inférieure à 4.000km/h, l’éclipse est maximale sur Paris (81%) à 31,5° au-dessus de l’horizon sud-est.

Peu de temps après, à 9h41mn TU, l’ombre rejoint les Iles Féroé, et les traverse à 3.200 km/h. L’éclipse dure 2m22s sur les pointes les plus proches de la ligne de centralité projetée à 125km au loin sur l’Océan.
                                                    Apparence du soleil éclipsé à 81% sur Paris à 10h29mn15s heure locale.

 

L’ombre de la lune reprend alors de la vitesse, et atteint enfin l’archipel du Svalbard à 10h09mn45s TU à près de 6.000 km/h.
L’éclipse est totale sur Longyearbyen à 10h10mn43s TU, et elle dure 2mn27s, à 11° au-dessus de l’horizon.

Une demi-heure plus tard, à 10h40mn15s TU (11h40mn15s heure locale), plus aucune trace de l’éclipse n’est visible à Paris, et il en est de même sur Longyearbyen à 11h12mn20s TU.

La réplique de cette éclipse (61ème évènement du cycle Saros 120) aura lieu le 30 mars 2033, dans le nord de l’Alaska. Autant dire qu’elle y sera peu suivie.

 

Lire également Spitzberg : Focus sur l'éclipse totale de soleil du 20 mars 2015

Rédigé par David

Publié dans #Astres, #Eclipse

Commenter cet article

Louisette 16/03/2015 01:16

Tres beau post sur l'éclipse de soleil