L'Opéra à Vienne de 1627 à 1870

Publié le 4 Juillet 2007

Voiçi quelques notes que j’ai pu recueillir sur l’histoire de l’opéra à Vienne. 
 
La découverte d’un nouvel art
1627 La cour de Vienne assiste à un véritable opéra à Prague ‘Callisto et Arcade’.

1631 La ‘Caccia Felice’ est donnée à la ‘Grande Salle de comédie’ de la Hofburg.
Cette salle a été construite 2 ans auparavant par Ferdinand II et Eléonore Gonzague.
 

L’essor de l’opéra baroque à la cour

1666 Pour ses noces avec Marguerite d’Espagne, Léopold Ier (1657-1705) fait construire un somptueux théâtre en bois (1000 places) derrière l’actuelle bibliothèque nationale.

1668 Représentation de ‘Il Pomo d’Oro’ d’Antonio Cesti.

1683 Siège des turcs qui sont battus à la bataille de Kalhenberg. Vienne est ravagée.

1685 Un ambassadeur vénitien critique Léopold pour ses dépenses destinées aux noces de Marie Antoinette (4 opéras en 2 mois) alors que la guerre face aux Turcs se poursuit.

1696 Début de la construction du château de Schönbrunn.

1699 Paix de Carlowitz qui met fin aux guerres turques. La Hongrie est restituée aux Habsbourg. 


1700 Inauguration du nouveau Hofburg theater avec ‘Alceste’ de Draghi.
‘Diana rappacificata con venere e con l’aurora’ de C. Agostino Badia est joué à Schönbrunn.
Le baroque, venu de Rome et de Prague, va séduire Vienne pendant 40 ans.

1710 Ouverture d’un théâtre populaire, le Kärntnertor-theater, dédié à des pièces et des comédies.


La popularisation de l’opéra

1740 Guidée principalement par les difficultés financières, Marie Thérèse inaugure une réforme théâtrale. Le faste des opéras baroques et l’influence italienne cèdent la place à l’époque Rococo, des pièces plus intimes et donc des espaces plus réduits.
On parle même français à la cour. Mais l’impératrice souhaite également que le peuple ait accès à l’opéra.

1748 Le vieux Burgtheater de la place Saint Michel est ré-ouvert le 14 mai pour l’anniversaire de Marie Thérèse avec ‘Sémiramis reconnue’ de Christophe Willibard Gluck. 

1752 Plus aucun opéra n’est donné au grand Hofburg theater.
A présent le Burgtheater et le Kärntnertor-theater se font concurrence pour des spectacles de ballets, théâtres et opéras.
Gluck inaugure un nouveau style au Burgtheater : Le ballet Don Juan (1761), Orphée et Eurydice (1762), Alceste (1767), Paris et Hélène (1770).

Cependant les crises financières se succèdent. Plusieurs salles sont alors aménagées pour les parties de Pharaon (jeux de hasard prisé par les nobles).
La moitié des recettes va au théâtre, l’autre moitié aux pauvres de la ville.

1765 Mort de l’époux de Marie Thérèse. Son fils Joseph II devient co-régent.
Florian Gassman, maître de chapelle au Kärntnertor-theater fait venir à la cour son élève de 15 ans : Antonio Salieri.


Le Théâtre National Allemand

1776 Joseph II décide la fondation d’un Théâtre National Allemand.
Un nouveau genre voit le jour : le Singspiel (Opéra Comique) National Allemand.

1780 Salieri devient directeur artistique du Kärntnertor-theater.

1781 Mozart arrive à Vienne.

1782 Le Singspiel atteint son apogée avec ’L’enlèvement au sérail’ créé au Burgtheater.

1783 Salieri obtient l’autorisation de se produire également au Burgtheater.
Les Noces de Figaro (86), Don Giovanni (88 ), Cosi fan tutte (90) s’imposent difficilement face à ‘Axur’ ou ‘Les Danaïdes’ de Salieri.

1791 Mozart se tourne alors vers les faubourgs et joue la ‘Flûte enchantée’ au Freihaustheater de Schikaneder. Ce théâtre existe depuis 1787 en réponse au succès du Singspiel.

1791 Mozart compose ‘la Clémence de Titus’ pour le couronnement de Léopold II à Prague.
Ce dernier se désintéresse de la gestion des 2 théâtres qui va être confiée au Baron Braun (un banquier). Noblesse puis bourgeoisie se chargent de la promotion artistique.

1799 Le 19 mars, création publique de 'La création' de Haydn au Burgtheater

1801 Schikaneder créé le Theater an der Wien et concurrence ainsi les deux anciens théâtres.
Mais en 1804, les difficultés financières l’obligent à le vendre à Braun qui en fait une annexe du Kärntnertor-theater.

1805 Création de ‘Fidélio’ au Theater an der Wien (première version sous le nom de ‘Léonore’).
Echec total, la salle étant à moitié vide et surtout composée d’officiers français.

1807 Le Kavaliersgesellschaft (association de 8 noms de la haute noblesse) modifie l’organisation : Au Burgtheater les opéras allemands, au Kärntnertor-theater l’opéra international.

1810 Création de ‘Abu Hassan’ de Weber au Kärntnertor-theater

1814 Napoléon abdique et l’Empire Autrichien récupère ses possessions dont le nord de l’Italie.

1814 Beethoven remporte enfin le succès avec sa troisième version de ‘Fidelio’ au Kärntnertor-theater (devenu le Hofoper, Opéra impérial)


L’opéra de Rossini et l’opéra Romantique

1816 Le délire Rossini commence (Tancrède, Othello, Le Barbier de Séville, La pie voleuse).
Arrivée de l’impressario Domenico Barbaja et sa prima donna Isabella Colbran (l’épouse de Rossini).

1821 Der Freischütz est applaudi au Kärntnertor-theater

1825 On commence à donner des opéras au Josefstadt.
La première d’’Obéron’ et de ‘Robert Le Diable’ y ont lieu.
Le ‘Postillon de Longjumeau’ d’Adolphe Adam réjouit les Viennois.

1848 En 10 ans, 32 opéras de Rossini ont été joués. Le compositeur sera même Maître de chapelle de la cour.
Par contre Bellini ne doit son succès qu’aux Capulets (32), Norma (33) et Somnanbula (35).
Verdi triomphe avec Nabucco (43), Hernani (44), Due Foscari (45), Les Lombards (46).

1857 La révolution artistique ‘Wagner’ démarre au Thalia-Theater avec Tannhäuser.

1858 Lohengrin est joué au Hofoper , puis Tannhäuser en 1859 et le Vaisseau Fantôme en 1860

1861 Le premier coup de pelle du nouvel opéra sur le Ring est donné.
Comme à Paris, il s’agit d’inscrire la construction de ce bâtiment dans un grand projet d’urbanisation afin d’offrir à la ville un nouveau centre.

1869 Le 25 mai le nouvel Hofoper est inauguré avec ‘Don Giovanni’.

1870 Le 17 avril, après la dernière représentation de Guillaume Tell, le Kärntnertor-theater ferme définitivement ses portes.
 
Pour aller plus loin, revenir à la rubrique Histoire de l'Opéra

Rédigé par David

Publié dans #Histoire de l'Opéra

Commenter cet article