Waltraud Meier au Théâtre des Champs Elysées

Publié le 8 Juillet 2007

Waltraud Meier

Récital du 23 janvier 2006 au Théâtre des Champs Elysées
 
Alban Berg :
Sieben frühe Lieder (sept Lieder de jeunesse)
Schubert :
Der Tod und das Mädchen, D. 531
Die Junge Nonne D. 828  

Mahler :
Des Knaben Wunderhorn, extraits

Richard Strauss :
Cäcilie, extrait de Vier Lieder, op. 27 / 2
Winterweihe, extrait de Fünf Lieder op. 48 / 4
Morgen, extrait de Vier Lieder, op. 27 / 4
Wie sollten wir geheim sie halten, extrait de Sechs Lieder aus « Lotosblätter », op. 19 / 4
Die Nacht + Zueignung, extraits de Acht Gedichte aus « Letzte Blätter », op. 10 / 3 et 1
 
 
Lumière tamisée, chaleur du piano et présence radieuse de Waltraud Meier comblaient le moindre interstice, même dans les hauteurs extrêmes de la salle. L'atmosphère était donc propice à l'évasion.

Mon attention s'est surtout portée sur cette admirable manière de faire partager ces mélodies par les mouvements du visage des mains et du buste.
La vie dans toute sa beauté.
 

Rédigé par David

Publié dans #Saison 2005-2006, #Récital, #TCE, #Meier

Commenter cet article

Glauce 29/04/2009 18:54

Je suis très contente d'avoir trouvée votre post à propos de cette apresentation de Waltraud Meier à Paris, puisque ça été la première fois que je l'a vu personelment et que j'ai pu decouvrir la meilleure chanteuse wagnerienne des tous les temps! Je vous invite à conaître mon blog!
http://confessions-a-waltraud-meier.blogspot.com/
Merci beaucoup!
Glauce